Accueil
Envoyer à un ami

Sénatoriales : un aboutissement et un signe pour l'avenir



Sénatoriales : un aboutissement et un signe pour l'avenir
Beaucoup de choses ont été dites sur les sénatoriales et l'élection de Jean-Pierre Bel au Plateau, comme est appelée dans le "sérail" la Présidence du Sénat. J'ai voulu laisser passer la tempête médiatique, qui répond à la joie de toute la gauche qui se bat depuis des années, pour tenter de percevoir quelles étaient les conséquences profondes de ce bouleversement qui en annonce sans doute d'autres.

D'abord, un mot de l'Oise et des résultats dans le département : conformément à nos prévisions, et malgré la campagne très agressive des caciques UMP de l'Oise, le Parti socialiste et la gauche unie ont remporté leur pari en envoyant deux des leurs au Sénat, Yves Rome et Laurence Rossignol. Cette défaite de l'UMP, locale et nationale, montre que les limites sont atteintes et que la politique menée depuis 2007 appelle un rejet clair des élus et à travers eux de tous les Français.

Je veux aussi rappeler que cette victoire, qui prend les institutions de la 5ème République à rebours, est le résultat de nombreuses victoires électorales locales et qu'elle marque un glissement véritable de la société vers la solidarité. En ces temps de crise et de crispation sociales, il n'est pas étonnant de voir que même le Sénat qui avait été bati pour ne pas pouvoir basculer à gauche est emporté. Pour autant, ne nous trompons pas. L'élan que nous a donné cette victoire, et qui est réel, ne saurait nous garantir d'emporter les élections présidentielles et législatives de 2012. Bien sûr, l'enthousiasme que provoquent les primaires citoyennes et les nouvelles opportunités qu'ouvrent la maîtrise de l'ordre du jour du Sénat nous permettent d'envisager plus sereinement que jamais les perspectives électorales.

Il nous faut pourtant rester très mobilisés, et continuer à travailler sur notre crédibilité et nos propositions. La chose est évidente mais mérite toujours d'être dite : nous ne devons pas souhaiter la défaite de la droite mais bien convaincre pour construire la victoire de la gauche. Nous avons, grâce au travail fourni par Martine Aubry en tant que Première secrétaire, un projet sérieux et ambitieux. Laurent Fabius, qui a travaillé à l'élaboration des premières mesures que nous devrons mettre en place, a lui aussi contribué à nous donner un programme présidentiel et législatif convaincant et qui répond véritablement aux enjeux. Il reste au peuple de gauche à choisir un candidat et il s'y emploiera, j'espère le plus largement possible, les 9 et 16 octobre prochains. Il nous reste aussi et surtout à mener une campagne positive et qui mobilise le pays.

Pour finir, je tiens une nouvelle fois à adresser toutes mes félicitations à Yves Rome et à Laurence Rossignol qui siègeront dans la nouvelle majorité sénatoriale au nom des habitants de l'Oise, à saluer André Vantomme pour son parcours de parlementaire, et bien entendu Jean-Pierre Bel qui jouera un rôle essentiel dans les six mois à venir.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
La "Le Pen" est "anti-systeme' mais elle tambouille bien les vieilles recettes du systeme. Pour Dupont la joie c'est le plat de lentilles
Vendredi 28 Avril - 23:06
À lire https://t.co/sQgHkzIegH
Vendredi 28 Avril - 16:57
Devinez qui a été apercu ce jour sur le forum des métiers à Creil? 2 indices il est resté très peu de temps et il a fait le tour tout seul
Jeudi 27 Avril - 19:01
À faire comme moi à utiliser le bulletin Macron dans 13 jours comme je l'ai fait en 2002 pour J Chirac
Mardi 25 Avril - 15:15
Parce que la situation et l'avenir de la République prévalent sur tout autre sentiment voire ressentiment j'appelle Les Creillois à 1/2
Mardi 25 Avril - 15:13
Hommage national dans la cour de l'hôtel de ville de Creil. La délégation de Dakhla que je recevait a tenu à y participer merci
Mardi 25 Avril - 11:12





Recherche