Accueil
Envoyer à un ami

Retour sur les universités d'été du Parti socialiste



Retour sur les universités d'été du Parti socialiste
Le week-end dernier, j'ai participé avec les 5000 militants inscrits à l'université d'été du Parti socialiste. Cette affluence n’est pas simplement due à la proximité des primaires. C’est aussi le reflet du dynamisme rétabli, du travail de réflexion entrepris, de la convivialité retrouvée depuis le congrès de Reims. Pour ma part, ces trois jours ont été fructueux intellectuellement et amicalement. Revoir des militants que l’on a perdus de vue fait toujours chaud au cœur.

J’ai participé le vendredi matin à la réunion des coordinateurs de la campagne de Martine Aubry ainsi qu’à celle des « volontaires ». Puis l’après-midi a été très chargée : séance d’ouverture, suivie de la plénière autour de Martine Aubry sur les chemins pour sortir de la crise. Un travail sérieux, marqué par les mots d’humour d’un ministre belge et le discours idéologique d’Henri Emmanuelli. Ensuite, j’ai assisté à la table ronde sur le printemps arabe avec les représentants du Maghreb et de la Palestine. Bertrand Delanoë est intervenu pour dire, entre autres choses, qu’il avait pris une initiative afin que la France reconnaisse l’Etat Palestinien. C’est la position que je soutiens également, et j’ai adressé cet été une lettre au Premier ministre en ce sens.

Samedi, Laurent Fabius a réuni dès 8h ses amis autour de lui pour parler de la situation politique et des primaires. Nous l’avons ensuite rejoint pour une table ronde qu’il co-animait avec Marylise Lebranchu pour évoquer les mesures à prendre dans le premiers mois si les électeurs nous accordaient leur confiance en 2012. Enfin, j’ai assisté en spectateur à la plénière du Mouvement des Jeunes Socialistes, dont l’invitée était Martine Aubry. L’après midi, j’ai pu découvrir les stands des organisations partenaires et passer à la librairie, avant de rejoindre la table ronde proposée par Ségolène Royal et Claude Bartolone à partir de 17h30 sur le thème « société précaire, société indignée ». Évidemment, il y a eu aussi ces moments de convivialité sur l’esplanade de l’espace Encan, transformée en terrasse ou en campus socialiste où chacun arrive pour retrouver les autres, se faire photographier, débattre sans limite et sans tabou.

La matinée de dimanche était consacrée à la clôture des débats, avec une salle comble pour manifester le soutien du Parti au processus des primaires citoyennes mais aussi pour scander « tous ensemble, tous ensemble, SOCIALISTES ». De quoi rappeler aux six candidats que l’unité du Parti prévaut sur nos débats.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche