Accueil
Envoyer à un ami

Repas personnes âgées



Mesdames et Messieurs,
Chers amis,


Rassurez-vous, je serai bref car je sais que la lecture du menu à aiguisée les appétits et que vous n’êts pas venu que pour boire mes paroles.

Je veux tout d’abord vous dire le plaisir et la joie qui sont miens de vous retrouver aujourd’hui, pour ce moment de convivialité partagé et pour la première fois, en ma nouvelle qualité de maire de la ville, même si la plupart d’entre vous me connaissent bien et depuis déjà longtemps et que de nombreux visages de cette salle me sont familiers.

Nous avons coutume de dire que nous vivons dans une ville jeune. C’est vrai, puisque 1/3 des creilloises et des creillois ont moins de 20 ans, et c’est une vraie chance pour notre ville et son avenir. Mais cette jeunesse c’est aussi la votre car ils sont, pour la plupart, vos enfants et vos petits enfants.

Si la jeunesse a ses mérites, elle ne constitue pas, à elle seule, la richesse de notre tissu social. La ville dans laquelle nous vivons aujourd’hui ne serait pas complète si toutes les générations n’y étaient pas représentées. La richesse de Creil ce sont la diversité des origines de ses habitants mais aussi le lien intergénérationnel fort qui existe à travers les diverses cultures qui composent notre ville. Notre richesse c’est aussi, je peux en témoigner, la couleur blanche des cheveux.

Creil a une histoire et elle s’est construite aussi du travail des creilloises et creillois qui sont aujourd’hui dans cette salle. Vous faites toutes et tous partie intégrante de ce que nous avons de plus important : notre « patrimoine humain ».

Nous ne devons jamais l’oublier et comptez-sur moi pour toujours le rappeler.

Comme vous le savez nous avons placé la citoyenneté au cœur de notre action municipale, pour que chaque citoyen, quelque soit ses origines, sa condition sociale et son âge prenne sa place dans la vie quotidienne de notre ville et dans la construction de son avenir. Nous voulons aussi que votre maturité, votre expérience enrichissent notre action pour que nous puissions vivre, ici, chez nous, tous ensemble.

C’est pourquoi nous mettrons en place, dès 2009, un « Conseil des Sages » qui réunira des creilloises et des creillois d’expérience qui nous apporteront leur aide pour améliorer, embellir notre ville, la rendre plus belle. Ils donneront ainsi à notre action le regard de toute une génération.

Mais au-delà de notre ville, je veux vous dire aussi que je connais les difficultés auxquelles vous êtes très souvent confrontées : bien entendu le vieillissement et la baisse du pouvoir d’achat qui dans cette période de crise met à mal vos revenus et vous oblige parfois, comme ce fut le cas récemment, à descendre dans la rue pour défendre vos retraites.

Il est pour moi inacceptable que dans un pays comme la France, après une vie de travail, alors que l’on a élevé ses enfants, payé ses impôts et participé à l’effort national de solidarité, on soit contraint de quémander pour obtenir une retraite digne de ce nom.

La crise financière frappe depuis quelques semaines le monde. Nos gouvernants ont su trouver plusieurs milliards d’euros pour sauver les banques mais j’espère que ces sommes faramineuses ne serviront pas à nouveau à alimenter une machine économique devenue folle. Nous devrons aussi à terme retrouver dans l’économie le fruit de ces investissements colossaux, pour créer des emplois, améliorer les salaires et les pensions et garantir notre système de soins

Nous resterons, sur ce point, très vigilants et le gouvernement devra rendre des comptes pour obtenir notre quitus.

Conscient du lien social qui unit les creilloises et les creillois, je sais après Antoine Chanut, jean Anciant et Christian Grimbert, combien nous vous devons, ce que nous devons faire, et ce que nous devons mettre en œuvre pour améliorer votre quotidien : Le mois dernier l’ouverture de l’atelier « Bien-Etre », avant-hier un cyberespace à « Facenda ».
Et Je peux aussi vous confier un secret : nous avions déposé un dossier pour concourir auprès du Conseil de l’Oise, pour obtenir un prix « Semaine bleue ». Il nous a été répondu que notre projet était trop musclé, trop affiné, et en plus que c’était la deuxième fois que nous recevions le 1er prix.
On nous a mis hors concours.
Le CCAS, que je voudrais féliciter et remercier pour son action, et la ville sont à vos cotés pour vous accompagner.

Mais je ne veux pas retarder plus longtemps la fête, cette joyeuse journée que nous allons partager, tous ensemble.

Je vous souhaite aussi un bon appétit et je vais vous laisser découvrir « La surprise des vignes » qui va ouvrir ce repas et je viendrais vous embêter tout à l’heure pour vous saluer individuellement.

Merci de votre attention

Jean Claude VILLEMAIN
Maire de Creil
Conseiller général de l’Oise

Creil, le 26 octobre 2008






Derniers tweets
J'ai oublié de remercier tous les ex socialistes qui ont cru que l'herbe était plus verte chez un autre. Ils ont oublié la couleuvre
Lundi 24 Avril - 00:05
Ce soir une image à partager: quand on tombe la question n'est pas jusqu'où mais comment rebondir. Le PS doit se LA poser des demain
Dimanche 23 Avril - 23:59
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14





Recherche