Accueil
Envoyer à un ami

Pierre MAUROY nous a quitté … mais le socialisme est bien vivant !



Pierre MAUROY nous a quitté …  mais le socialisme est bien vivant !
Ce week-end a été morose et triste non seulement en terme de météo mais surtout parce qu’assombri et endeuillé par la disparition de celui qui restera sans doute l’une des plus emblématiques figures du socialisme français de la deuxième partie du XXème siècle.
Si nous avons admiré et été fasciné par François MITTERRAND, nous aimions Pierre MAUROY. Sa seule voix, sa seule présence nous rappelait d’où nous venions, qui nous étions et qu’elle était notre histoire.

Nous le respections aussi car après la victoire de 1981 et les deux années où il a mis en place 92 des 110 propositions du candidat MITTERRAND, lui l’homme de la SFIO, de la rupture avec le capitalisme, lui le fils d’instituteur viscéralement de gauche, lui le représentant des ouvriers a eu le courage de dire qu’il fallait faire une pause dans les réformes.

Fidèle à ses valeurs, il a laissé d’autres assurer le tournant du mandat mais sans se renier.
Suppression de la peine de mort, 39 heures, 5ème semaine de congés payés, décentralisation, libéralisation des ondes radios : La liste est longue !

Le bilan de son action locale dans le nord n’est plus à faire non plus et chacun s’accorde à dire qu’il est un exemple pour tous les élus locaux, tant il a transfiguré la ville de Lille et son agglomération ; il est pour moi la référence dans ce domaine.

Voilà, Pierre MAUROY est parti, et avec lui une partie de l’histoire du socialisme, de la victoire de 1981… mais le socialisme est toujours là et nous avons le devoir de continuer à nous battre aujourd’hui comme il l’a fait hier, avec tous les militants partageant ses valeurs.

Oui, le socialisme est vivant et moderne et il doit s’adapter à un monde qui change, comme il l’a fait en 1936, en 1981 et en 1997.
Oui, le socialisme a toujours un sens, des valeurs propres, un message à porter.
Oui, le socialisme place la femme et l’homme, la liberté et la solidarité au centre de son projet

Non, la gauche et la droite ce n’est pas pareil.
Non, le retour de la droite n’est pas inévitable.
Non, le radicalisme du parti de gauche n’est pas la solution et il nous mène dans une impasse

Les politologues cherchent depuis longtemps à qualifier une « soi-disant nouvelle gauche socialiste », certains ont même pensé à changer son nom.

Moi je garde SOCIALISTE ; il me va bien. Il est notre fierté et Pierre MAUROY sera toujours la pour nous le rappeler.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche