Accueil
Envoyer à un ami

Naturalisation



Naturalisation
Mes chers concitoyens,
Monsieur le sous préfet
Monsieur le Député,
Mesdames et messieurs les élus


Monsieur le Sous préfet et Michel Français, Député de l’Oise, que je remercie de leur présence, ne m’en voudront pas d’avoir quelque peu bouleversé le protocole en commençant par vous saluer, vous, qui venez de rejoindre notre communauté nationale et creilloise.

Vous étiez déjà nos concitoyens de cœur et de fait pour nous, vous étiez déjà creillois vous voilà maintenant nos concitoyens à égalité de droits et de devoirs.

Nous sommes réunis ce soir, pour ce moment solennel, dans la salle du conseil municipal, dans notre Hôtel de ville. Vous étiez déjà les bienvenus dans cette maison ; elle est dorénavant la vôtre, notre maison commune.
Nous venons d’écouter ensemble notre hymne national, la Marseillaise qui a été interprété par des professeurs de l’Ecole de musique de Creil.
Je les salue et les remercie.

Vous avez reconnu aussi, derrière moi, notre drapeau. Il comporte 3 couleurs comme pour symboliser notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité, et symbole de notre nation et le buste familier de Marianne, emblème maternel de la république.

Mais il est un autre symbole dont j’ai souhaité qu’il soit apposé aujourd’hui sur les murs de cette salle: La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Si vous êtes devenus aujourd’hui « officiellement » français avec les prérogatives et les responsabilités que cela suppose, vous faites parti d’une communauté bien plus vaste qui est celle des Hommes, avec un H majuscule, et cette communauté est transnationale

De cette déclaration, je ne citerai que l’article premier : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits : les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »
Vous la rappeler, c’est redire que, au-delà des nationalités, la communauté des Hommes a, elle aussi, des droits et des devoirs.

Si vous avez maintenant la nationalité française, je vous demande de ne pas oublier les Creilloises et les Creillois qui n’ont pas cette chance et qui font pourtant partie intégrante de la vie de notre ville.
Mais je sais qu’aucune et aucun d’entre vous ne l’oubliera pas car ils sont celles et ceux que vous étiez ce matin encore.
Si la loi ne leur donne pas aujourd’hui, et je le regrette, le droit de vote, nous avons voulu qu’ils participent le plus largement possible à la vie de notre ville, qui est aussi la leur.
C’est pourquoi, comme nous nous y étions engagés en mars 2008, nous avons installé le vendredi 8 février dernier, le comité de pilotage du Conseil Consultatif des Creillois Etrangers.

Nous avons également souhaité qu’ils soient le plus largement présents dans les 9 conseils citoyens de quartier que nous avons mis en place dans toute la ville.

C’est dans la cadre de ces instances, qui complètent l’action municipale, que seront représentées l’ensemble les 70 nationalités qui constituent Creil.

Parmi les droits et les devoirs qui sont les vôtres, dorénavant, je souhaite quant à moi insister plus particulièrement sur 2 d’entre eux.
Le droit de vote d’abord, que j’évoquais à l’instant. Vous devez exercer pleinement car il est l’outil essentiel de la démocratie. Vous pouvez, à ce titre, donner l’exemple à vos nouveaux compatriotes qui oublient, quant à eux, trop souvent de le remplir.
Je vous rappelle, en effet, que vous serez appelé aux urnes dès le 7 juin prochain pour élire vos députés européens, puisque en devenant français vous êtes aussi devenus européens, si tel n’était pas encore le cas.

Le devoir, quant à lui, est de respecter un des piliers essentiel de notre démocratie : la laïcité.
Depuis 1905, chaque français a le droit de pratiquer son culte, il a le droit de croire, mais il a aussi le droit de ne pas croire. La pratique d’une religion reste d’ordre privé et ne peut en aucun cas devenir une référence ou un cadre d’organisation collectif.
Quelque soit le respect que je porte à la religion, vous me permettrez de préférer l’instituteur au pasteur pour former les citoyens de la république.

Je veux, pour conclure, vous adressez une dernière demande.

Tous dans celle salle nous sommes divers, nous avons nos richesses personnelles, intellectuelles, culturelles, familiales.
Je vous remercie de nous apporter les vôtres, de nous les faire partager et de nous en enrichir.

Creil est plus riche ce soir … elle est plus riche de vous et de notre avenir partagé.

Je vous remercie de votre attention.


Jean-Claude VILLEMAIN

Maire de Creil
Conseiller général de l’Oise



Creil, le 12 février 2009


Derniers tweets
Discours du 14 juillet 2017: Je vous prie de trouver ci-dessous mon discours lors de la... https://t.co/vL50bCc7pK https://t.co/Md8AXj0SQV
Jeudi 20 Juillet - 08:59
Intervention de fin d'année 2016-2017: je vous prie de trouver ci-dessous mon... https://t.co/6VX90kYRmX https://t.co/3K2J4wKkjP
Mardi 18 Juillet - 15:32
Résultats du premier tour des élections législatives: Le premier tour des législatives a... https://t.co/tJipUWEIYQ https://t.co/kXS20rgWQ6
Mercredi 14 Juin - 16:37
Quand nous disions que la loi Macron defavorisait les salariés, nous avions raison dixit Thomas Hollande défenseur des salariés TATi
Dimanche 14 Mai - 06:48
Première promesse non tenue ce jour à 12h30 Macron devait publier les 577 noms pour les législatives..... On attend encore......
Jeudi 11 Mai - 14:55





Recherche