Accueil
Envoyer à un ami

Lectures estivales



Lectures estivales
Le temps des vacances est aussi le temps privilégié des livres pour tous mais principalement pour celles et ceux qui ont une activité soutenue tout au long de l’année. Je ne déroge pas de cette règle et je profite de cette période pour lire les bouquins achetés les mois précédents, ressortis à bon escients.

Cet été quatre livres ont fait le voyage au Québec : roman, deux livres politiques et un de philosophie.

Le premier lu fut le roman d’Olivier Merle « noir négoce ». Dans un ouvrage très bien documenté, l’auteur nous emmène sur les océans pour aborder le sujet de l’esclavage et de la traite du bois d’ébène (locution pudique pour parler de cette traite négrière). O Merle nous tient en haleine, avec des personnages bien campés, des rebondissements et des rencontres.

On retrouve dans ce roman un peu du style de son père que l’on a pu lire dans notamment la série historique « fortune de France »

Saut dans le temps, pour parler du second ouvrage. Là encore pour aborder la privation de liberté d’hommes et de femmes par d’autres : lettre à un ami juif de Régis Debray . Cet ami est Elie Barnavi. Celui-ci lui répond dans le même ouvrage. En philosophe, en militant de gauche R Debray pose le problème de l’avenir de la Palestine, des Palestiniens et des juifs, cela sans concession ni pour les uns, ni pour les autres et encore moins pour les Occidentaux en général et les Français en particulier mais aussi pour les Arabes. Il refuse qu’au nom de la Shoa, l’occident oublie les massacres des Russes, des Polonais et de bien d’autres d’hommes et de femmes. Le crime contre l’Humanité ne peut excuser le crime de guerre. Il a cette phrase que je trouve juste et chargée de sens : « la tragédie du Proche Orient c’est que la rue arabe est aveugle à la Shoah tandis que la rue juive (la notre aussi) est aveuglée par la Shoah celle-ci ne peut être un sauf conduit pour dix générations. De la même façon, il demande à son ami juif de comprendre que le mur qui se construit empêche bien sur les Palestiniens de vivre normalement leur vie quotidienne, les emprisonne mais ce mur empêche aussi les juifs de voir la réalité palestinienne. Il parle de bandeau sur les yeux qui écarte des tentations, sécurité psychique autant que physique. Il déplore la confessionnalisation des deux sociétés israélienne et palestinienne car bloquant toute avancée, ce n’est plus une querelle entre deux mouvements nationaux pour une terre en dispute mais entre deux blocs de foi pour l honneur de Dieu.

Dans sa réponse Elie Barnavi, lui donne raison sur beaucoup de points .Il lui dit même que certains Israéliens ont parler avant lui de certains concepts comme l’autisme politique de son pays par exemple qu’a analysé Zvi Lamm en parlant de la route israélienne du sionisme à l’autisme, il y a de ça 30 ans. Bien sur il ne peut accepter toutes les critiques et prises de positions de R Debray mais il conclut par : « tu es de ceux-là (les gentils). Nous avons besoin de voix comme la tienne, impatientes, âpres, grondeuses, parfois excessives mais toujours humaines et, tout compte fait, affectueuses. Si seulement tous les contempteurs d’Israel étaient à ton image.

Souhait ou regret. Restons optimistes.

Les deux derniers livres à lire sont « le marxisme de Marx » de Raymond Aron. Livre né d’un cours donné à la Sorbonne et un guide sur la philosophie qui aborde l’oeuvre d’une centaine de philosophes.

Toutes ces lectures aident à prendre encore plus de recul, à analyser, à parfaire son savoir mais elles n’empêchent pas, bien au contraire, d’approfondir la connaissance d’un pays sympathique et déroutant. La preuve entre musée, j ai visité « le musée du fier monde », musée ouvrier et industriel de Montréal. Là nous constatons que les conditions de vie et de travail du monde ouvrier sont les mêmes quel que soit la rive de l’Océan, bien sur leurs causes sont les mêmes : exploitation, rendement du capital…


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche