Accueil
Envoyer à un ami

Le discours de Dominique Lavalette que vous n'avez pas entendu



Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous le discours de Dominique Lavalette, Conseillère départementale de l'Oise que vous n'avez pas entendu lors des vœux de Verneuil en Halatte.
Le Maire de cette commune rompt avec une tradition vernolienne.
Il a une haute idée de la liberté d'expression ...


Monsieur le Maire, Monsieur le Député, cher collègue….

Depuis mon élection et celle de mon collègue Jean-Claude Villemain en mars dernier comme conseillers départementaux du canton de Creil/Verneuil, c’est la première fois qu’il m’est donné l’opportunité de m’adresser à vous. Je tiens donc à remercier tous les électeurs qui se sont portés sur notre candidature, ceux de gauche car ils existent à Verneuil, mais aussi ceux qui ont tenu à affirmer leur attachement à des valeurs que nous sommes nombreux ici à partager. Sachez que vos conseillers départementaux seront dignes de votre confiance dans leur mandat comme le seront, je l’espère, ceux qui président aujourd’hui aux destinées de notre nouvelle région.

Ce Conseil nouvellement nommé Départemental en lieu et place de l’ancien Conseil Général a pour mission de gérer le département et a été organisé dans les cinq grands domaines de sa compétence de la façon suivante : les finances et l’évaluation, la ruralité l’aménagement et le développement du territoire, les affaires sociales, l’éducation, la jeunesse le sport et la citoyenneté et pour finir, la culture, la vie associative et le tourisme. Les vingt et une femmes et vingt et un hommes élus dans l’Oise, dans une parité qui fait honneur à notre pays et donne enfin aux femmes la place qui leur revient dans un monde où elle prennent toute leur part, constituent la Commission Permanent chargée de voter les décisions modificatives ; ils représentent également le Département dans nombre commissions, organismes et établissements.

Ainsi, une nouvelle équipe d’élus s’est installée dans notre département qui devra poursuivre l’œuvre de tous ses prédécesseurs. Depuis plus de trente ans que je suis venue m’installer dans l’Oise, terre de mes aïeux, j’ai vu changer nos paysages et nos villes, se construire ou se moderniser l’infrastructure routière, des équipements, comme les collèges et les casernes de pompiers et renaître notre musée départemental, le Mudo. Beaucoup de dispositifs ont été mis en place pour mener à bien les missions dévolues au département, comme l’aide sociale, l’équipement au numérique, la culture ou l’aide aux communes et aux associations entre autres.

C’est une tradition universelle hélas que de critiquer l’action de ses prédécesseurs mais c’est raisonnablement avec le temps que pourra se mesurer objectivement l’opportunité des actions menées et la richesse de l’héritage de chacun…
L’argent abondant de la période antérieure à la crise économique n’est plus et pourtant les besoins sont nombreux, d’autant plus nombreux que l’économie est en difficulté et la société en panne. C’est un constat que font tous les élus, ici comme ailleurs. Alors, à cette nouvelle équipe, souhaitons bonne chance et courage car la tâche est rude et complexe.

Lors de son discours de vœux d’il y a quelques jours, Monsieur Didier Martin, notre nouveau préfet, s’est attaché à détailler l’action de l’Etat dans les missions qui sont les siennes et a fixé des objectifs pour tous, concernant la sécurité avec la lutte contre la délinquance et le terrorisme et contre l’insécurité routière, le dynamisme économique, le bien-être des Oisiens ou des Isariens comme il vous plaira de les appeler. Le Conseil Départemental y prendra toute sa part.
C’est l’époque des vœux, ainsi va la tradition, mais il faut qu’ils aient un sens et doivent donc s’accompagner d’une réelle détermination à vouloir améliorer le quotidien de chacun.
Comment envisager des vœux de bonne santé sans accès à une bonne alimentation et à une offre de santé de qualité ? La présence à temps partiel d’un nouveau médecin à Verneuil ne remplacera hélas pas le départ des deux confrères qui l’ont précédé et il faut poursuivre les efforts pour que chacun puisse accéder aux soins. La tâche n’est pas facile mais mérite qu’on mette tout en œuvre, à tous les niveaux pour que la situation évolue dans le bon sens.

Nous avions déjà la chance d’avoir un maraîcher à Verneuil et il faut aujourd’hui saluer la mise en place d’une AMAP qui permet également aux Vernoliens de manger des produits bios locaux. Encourageons toutes les initiatives de cet ordre qui créent de l’emploi, contribuent aux économies d’énergie avec les circuits courts et apportent un gain en matière de santé.
Notre bien-être passe aussi par la qualité de notre cadre de vie. Il faut donc en prendre soin et c’est à chacun de faire en sorte que la nature ait à souffrir le moins possible de l’activité humaine. Beaucoup d’erreurs ont été commises par le passé, dont nous connaissons la nature et les conséquences, alors nous n’avons pas d’excuses pour ne pas en tenir compte.

Le site de Verneuil est particulier ; territoire coincé entre l’Oise et des coteaux fragiles et protégés, il est constitué en large partie de zones humides hélas non officiellement répertoriées ; celles-ci constituent un réservoir de biodiversité et un outil de drainage des eaux indispensable aux équilibres écologiques et à un habitat sain. Alors, il faut les préserver comme l’ont fait nos aïeux qui leur avaient épargné d’être construites. Le dossier du logement, qui est un droit pour tous, est complexe à gérer sur notre commune, j’en conviens, mais il faut voir loin en ménageant à la fois le présent et l’avenir...
Pas de bonheur sans sécurité, tout le monde doit s’y attacher en défendant nos droits à la liberté d’aller, de penser, d’étudier, de créer, d’aimer sans craindre les ombrageux ; c’est aussi celle de l’emploi, celle d’un avenir qui garantisse à chacun une vie décente. Les constats sont accablants…
La mondialisation, le dumping social favorisé par une Europe qui n’a pas encore su harmoniser la législation du travail de ses pays membres, laissent toute latitude aux égoïsmes pour mettre sur le carreau tous ceux qui ne demandent qu’à travailler pour un salaire correct. A quand une Europe parlant d’une même voix ? A quand la revalorisation du concept travail, gratifié mieux que l’argent, à quand la mise hors d’état de nuire des financiers qui parasitent l’économie réelle et créent les conditions du chaos actuel ?

Vous allez me trouver bien sombre, je le suis effectivement car la précarité atteint toutes les générations ; je vois partir des jeunes de Verneuil à l’étranger pour trouver ce qu’ils peinent à obtenir dans leur pays. Mais je suis aussi résolue à considérer que l’alliance des énergies est préférable à la division pour créer de l’espoir, du dynamisme, de l’emploi.

Le Parc Alata en est un très vivant exemple car, souvenez-vous de ces deux maires qui en leur temps avaient eu l’intelligence et la clairvoyance d’unir leur volonté et leurs moyens, par-delà leurs divergences politiques. Le Parc Alata s’agrandit aujourd’hui et on parle bientôt de près de 5000 emplois au total sur ce site. De même, la restructuration de la base aérienne de Creil devra rassembler les communes environnantes, Creil, Verneuil et Apremont pour travailler d’une même ardeur à un beau projet qui contribuera à la prospérité de notre territoire. C’est ici notre bassin d’emploi, c’est ici notre bassin de vie !

Alors, soyons courageux, soyons confiants dans notre capacité à nous unir pour le bien de tous, tels sont les vœux que je formule sincèrement ce soir.

Bonne année aux Vernoliens et aux Creillois, bonne année à tous les Isoiriens (ma contribution personnelle au vocabulaire départemental) et bonne année à la France !

Dominique Lavalette


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche