Accueil
Envoyer à un ami

Intervention lors de la séance d'installation de l'assemblée départementale



Intervention lors de la séance d'installation de l'assemblée départementale
A l'occasion de la séance d'installation de l'assemblée départementale le 2 avril 2015, je suis intervenu au titre de Président du Groupe socialiste.
Vous trouverez, ci-dessous, mon intervention* :

"Malgré le bilan très positif de la majorité sortante, malgré les réalisations structurantes et ambitieuses pour notre territoire qui profiteront à l’Oise et aux isariens pour les années à venir, les électeurs ont cédé aux discours qui détournaient ce scrutin départemental pour en faire un vote de colère et de contestation contre une situation nationale.

Sans avoir augmenté les taux d'imposition depuis 2009, les élus socialistes et leurs partenaires ont, autour d'Yves ROME, placé le département sur la bonne voie, celle du développement, celle de l'avenir, celle de l’excellence. Nous en voulons pour preuve :

- l'Oise numérique avec la mise en place du Très Haut débit, de l'espace numérique de travail et de l’opération Ordi60.
- l'Oise mobile avec la création du Syndicat Mixte des Transports Collectifs de l'Oise, le co-voiturage, les circulations douces, l'amélioration du réseau routier et l’aéroport de Beauvais Tillé.
- l'Oise solidaire avec les foyers pour les personnes Handicapées vieillissantes, pour les autistes, les Etablissements d'Hébergement pour les Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) mais également la petite enfance, la maison du handicap, l'aide au logement.

Dans les mois à venir, c’est le jeu de la continuité républicaine, vous allez inaugurer tous les chantiers que l’ex-majorité du département a lancés.
La nouvelle majorité va également bénéficier des résultats de notre politique tournée vers l'emploi et qui permet d'envisager l'avenir sereinement.
La conjoncture économique et la politique nationale ont rendu illisibles nos résultats. Nous le regrettons.

A présent, les urnes ont parlé. Bien qu’elles soient surtout la conséquence d’un scrutin qui a été pris en otage par des prétextes nationaux, cette situation s'impose à nous et nous en tirons toutes les conséquences.
Au cours de ce mandat qui débute, nous ne pratiquerons pas l'opposition systématique telle qu'elle a pu s'exercer trop souvent dans les années précédentes.

Nous serons amenés à soutenir certains projets, ceux qui seront dans la continuité de notre action, ceux que nous jugerons utiles à nos concitoyens et surtout ceux qui respecteront les valeurs républicaines en premier lieu, la fraternité mais aussi la liberté et l'égalité auxquelles nous ajoutons la solidarité et la laïcité.

La laïcité, valeur qui tend à rapprocher, qui respecte, qui écoute, qui comprend, qui accueille. Cette laïcité qui est la base du bien vivre ensemble, pas celle qui est vécue comme un dogme, qui impose, montre du doigt, rejette et condamne.
Oui mes chers collègues, nous agirons dans la continuité de l’esprit du second tour où le parti socialiste a appelé au pacte républicain condamnant au passage le "ni ni".

Nous avons eu et nous aurons une attitude responsable et républicaine. Nous poursuivrons sur ce chemin pour que les valeurs du vivre ensemble et de la justice sociale conservent leur sens pour tous nos concitoyens. Nous serons présents et vigilants. Forts de notre bon bilan, nous défendrons d’autant plus notre département, afin que l’Oise continue d’avancer.

Je vous remercie de votre attention."


* Seul le prononcé fait foi.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche