Accueil
Envoyer à un ami

Et si nous arrêtions les primaires ?



Et si nous arrêtions les primaires ?
Les concepteurs socialistes des primaires donnaient à leur processus une qualité majeure : le rassemblement de la Gauche.

A l’époque, tous les partis de gauche, des écologistes aux communistes, tous vantaient et prenaient en exemple les italiens qui avaient réussi cette prouesse de désigner un candidat commun et de créer la coalition de l’olivier qui n’a pas survécu aux élections perdues.

Mais la France n’est pas l’Italie, et la gauche française n’est pas la gauche italienne. Il a suffi que le PS dise « chiche » pour que tous les autres partis, surtout ceux qui ont toujours à la bouche le mot « démocratie » ou l’expression « la population doit s’exprimer », tous les partenaires habituels ont refusé le processus des primaires à gauche.

Au PS, celles et ceux qui soutenaient ce mode de désignation, ont continué leurs pressions afin que le parti adopte « les primaires ». Ils ont inventé une usine à gaz, un énergivore, un engin à prendre des coups, bref une machine à perdre. Nous le voyons bien actuellement, le PS est illisible pourtant il a un projet, il est absent alors qu’il a pléthore de responsables d’envergures nationales voire internationales. Il est inaudible car c’est la cacophonie dans ses rangs à cause du surnombre de candidatures, voire d’égos.

Les primaires vont nous couter cher en énergies et en temps militants, cher en images perçues par les français, cher en euros pour un résultat, somme toute, très mineur : celui de permettre à des citoyens non carté de voter pour un socialiste.

Ultime défaut des primaires à mes yeux et nous le voyons avec la valse hésitation ou le tango électoral : les primaires font rentrer complètement le PS dans le système présidentiel voulu par la 5ème République.

Remettons les choses dans le bon ordre, abandonnons cette démarche qui est contre nature socialiste. Nous avons élu une première secrétaire nationale qui a vocation, si elle le souhaite, à rassembler d’abord la famille socialiste, ensuite l’ensemble de la gauche pour gagner au second tour.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14
P2/2 selon l'adage dis moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es.....
Mercredi 19 Avril - 20:02
A Creil), le sérieux de certains candidats à la presidentielle se juge aussi au sérieux de leur délégué electoral 1/2
Mercredi 19 Avril - 20:00





Recherche