Accueil
Envoyer à un ami

Emploi : où est le dialogue social ?



Emploi : où est le dialogue social ?
Nicolas Sarkozy organise, en janvier prochain, un sommet avec les partenaires sociaux pour régler la question du chômage… C’est donc le moment de jeter un œil à son bilan pour les cinq dernières années : 1 000 000 de demandeurs d’emploi supplémentaires, dont près de 100 000 dans notre région, et le taux de chômage le plus élevé depuis 12 ans !

La crise existe bel et bien, et les socialistes ne nient aucunement ses effets. Mais le problème de l’emploi est avant tout celui d’une politique : celle de Nicolas Sarkozy et de l’UMP. Comment s’est il attaqué au chômage ? En détaxant les heures supplémentaires, en instaurant la destruction de la moitié des emplois des fonctionnaires partant à la retraite, en dérégulant le travail et en allégeant les cotisations patronales sans contrepartie… Et le résultat est catastrophique.

Mais ce qui me choque avant tout dans l’organisation de ce sommet, moi qui ai connu un engagement syndical fort dans toute ma vie professionnelle, c’est la volonté de faire oublier l’absence totale de dialogue social dans son mandat. C’est l’UMP qui a répondu à la demande légitime des syndicats de rendre obligatoire par la loi la consultation systématique des syndicats avant toute loi sociale. Mais à peine cette loi votée, ils l’ont bafoué à chaque occasion et les syndicats ont unanimement dénoncé pendant quatre ans l’autisme du gouvernement.
Personne ne doute plus que Nicolas Sarkozy sera candidat à sa propre succession. Et il fait semblant d’agir encore en Président de la République, utilisant les moyens de l’État pour se racheter une virginité dans ce domaine. Les syndicats et les salariés qu’ils représentent méritent plus de respect et ne peuvent pas être utilisés avec autant de cynisme…

Et notre département a pourtant des besoins bien réels dans le domaine de l’emploi, avec une industrie et des services publics en souffrance : 311 emploi supprimés chez Goss à Montataire, la fermeture du site de Still Saxby regroupant 255 emplois, et des postes supprimés à la Poste ou dans l’éducation nationale… Les réponses se font attendre et le gouvernement préfère préparer une opération de communication vide plutôt que d’affronter cette préoccupation forte et légitime sur laquelle des promesses avaient été faites : en 2007, Nicolas Sarkozy avait promis un taux de chômage à 5% à l’issue de son mandat... Comme il l’avait dit à l’époque, il est temps que les Français en tirent les conséquences qui s’imposent !


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
La "Le Pen" est "anti-systeme' mais elle tambouille bien les vieilles recettes du systeme. Pour Dupont la joie c'est le plat de lentilles
Vendredi 28 Avril - 23:06
À lire https://t.co/sQgHkzIegH
Vendredi 28 Avril - 16:57
Devinez qui a été apercu ce jour sur le forum des métiers à Creil? 2 indices il est resté très peu de temps et il a fait le tour tout seul
Jeudi 27 Avril - 19:01
À faire comme moi à utiliser le bulletin Macron dans 13 jours comme je l'ai fait en 2002 pour J Chirac
Mardi 25 Avril - 15:15
Parce que la situation et l'avenir de la République prévalent sur tout autre sentiment voire ressentiment j'appelle Les Creillois à 1/2
Mardi 25 Avril - 15:13
Hommage national dans la cour de l'hôtel de ville de Creil. La délégation de Dakhla que je recevait a tenu à y participer merci
Mardi 25 Avril - 11:12





Recherche