Accueil
Envoyer à un ami

Discours prononcé le vendredi 20 mars 2015



A l'occasion du meeting de dernier tour des élections départementales, plus de 350 militants avaient répondu présents à l'appel.
Vous trouverez, ci-dessous, mon intervention* :

"Chers Amis,
Nous sommes à 48 heures d'un jour décisif pour le Département de l'Oise, pour notre Département.
Dès le premier tour des élections départementales les Isariens peuvent dire "STOP ou ENCORE".
STOP à la solidarité ou ENCORE
STOP à la connaissance ou ENCORE
STOP à la sécurité ou ENCORE
STOP à l'aide aux communes ou ENCORE
STOP à la préparation de l'avenir ou ENCORE

Je pourrai continuer longtemps cette anaphore avec l'accueil des personnes âgées, des personnes handicapées, les collèges, les routes, les transports aériens, routiers, la protection de l'environnement, le très haut débit, le canal seine nord, la petite enfance.
En un mot : notre bilan

Notre bilan vous l'avez parcouru
C'est :
- 7400 places supplémentaires pour les assistantes maternelles
- 1348 places pour nos aînés dans les EHPAD
- 7000 logements aidés grâce aux 57 millions d'euros versés aux bailleurs


C'est aussi:
- 87 millions d'euros pour sauvegarder notre patrimoine
- 32 maisons du Conseil départemental pour la proximité

Mais c'est encore:
- 500 millions d'Aide aux communes
- 100 équipements sportifs de proximité
- 30 000 emplois créés dans le département dont 600 emplois d'avenir et 360 emplois uniques d'insertion
- 4,2 Millions d'euros pour installer la vidéo surveillance dans les communes
- 17 établissements supplémentaires pour accueillir les personnes souffrant d'un handicap dont 3 pour les personnes handicapées vieillissantes
- 1 million de passagers à l'aéroport Beauvais Tillé
- 1100 euros pris en charge par élève et par an pour les transports scolaires

C'est le SMTCO avec covoitur'Oise.
C'est aussi les 81 collèges de l'Oise raccordés au très haut débit et 90 000 collégiens dotés par Ordi 60, et 567 km de route rénovées.

Alors à ce bilan les isariens ne peuvent dire STOP, ils diront dès le 22 mars, dès après demain ENCORE à Yves Rome et à la majorité départementale de gauche.
Comme disait François Mitterrand, « nous avons tant et tant à faire encore ensemble ».
Notre bilan nous sert d’acquis, de base pour notre projet. Il nous permet d’ores et déjà de nous projeter, d’envisager des objectifs ambitieux tant pour le département que pour le canton :
- Développement et sécurisation du réseau routier : RD200, 1330 et le Rond Point de la pierre blanche
- Accueil des enfants : création d’un multi accueil à Creil, extension de la maison de l’enfance pour installer un RAM à Verneuil pour le canton
- Restructuration les terrains militaires de la BA 110
- Lancement des collèges du futur
- Construction de 200 logements par an
- Lancement du pass habitat pour les jeunes ménages
- Développement des circulations douces, dont la liaison Verneuil-Creil-BA110
- Protection des milieux naturels sensibles, dont les berges des cours d’eau

Il nous faut un département fort qui sait où il va, qui agit pour les familles, la santé des personnes fragilisées par la vie, la sécurité.
Un département qui garantisse l’accès au service public, qui soutienne et encourage le développement de nos territoires, qui facilite la mobilité de tous.

Il n’y a que la majorité qui peut soutenir un tel projet.

Surtout, tous les candidats de la majorité sont des habitants ou des personnes qui ont un lien direct avec le canton dans lequel ils se présentent. Mais dans notre canton, cela va bien plus loin puisque nous avons une situation tout à fait particulière : un canton, deux communes. Il était évident (et je ne comprends pas pourquoi les autres, nos concurrents ne l’ont pas réalisé) que les postes de titulaires devaient être partagés entre les deux communes, la parité ce n’est pas que Homme/Femme mais c’est aussi Verneuil/Creil et en remplaçants, des jeunes qui pourront apprendre et prendre la relève. Des jeunes qui représentent la jeunesse volontaire, qui réussit, qui va de l’avant, qui s’impose.

Regardons ou faisons la revue de détail des adversaires : qui sont-ils ? que proposent-ils ?

- Le ticket FN : 4 vernoliens, la population creilloise n’est pas certaine que ses besoins soient pris en charge par ces candidats, mais de plus leur programme a été écrit depuis le siège du FN et de son faux nez le rassemblement Bleu marine. Il est valable dans les Hauts de Seine, en Ardèche, Pas de Calais et Finistère. Quelle peut-être sa crédibilité ? Nulle
Le FN ne vise à travers cette élection qu’à installer sa présidente dans une position incontournable. Il se trompe d’élection.

De toute façon quel que soit l’objectif que se fixe ce parti, nous connaissons les finalités très éloignées de certains de ses discours, il suffit de regarder ce qu’il fait dans les mairies qu’il a conquises : moins d’actions sociales, coupes sombres dans la culture, le monde associatif, surtout dans la médiation et l’aide aux plus défavorisés. Avec le FN c’est le repli sur soi, le rejet de l’autre, l’étranger montré du doigt.

Non Creil et Verneuil valent beaucoup mieux qu’un quatuor frontiste habillé en bleu marine

- Le quatuor PC/EELV : un regret, la droite elle, s’est unie. La gauche non. Le PC/EELV eux aussi se trompent d’élection. Aux difficultés nationales dues à la crise économique et industrielle, ils prennent le risque de rajouter des difficultés départementales en cas d’échec des candidats de gauche les 22 et 29 mars. Mais au-delà de cela, leur quatuor, 4 Creillois, un peu court pour embrasser le canton. Leur programme est un catalogue revendicatif national. Non , camarades au nom de l’idéologie, on ne peut pas prendre en otage les isariens

- L’UMP : c’est la minorité du conseil général actuel. Je dis cela parce que leurs écrits ne le démontrent pas et ne le disent pas. Ils n’ont pas vu que leurs propositions, à part quelques unes, sont en cours de réalisation actuellement. Alors si vous les rencontrez, dites leur qu’ils ont voté contre tous les budgets qui ont mis en œuvre nos actions, qui sont devenues leurs propositions, avec 6 ans de retard.
Eux aussi, avaient la possibilité de faire une mixité parfaite Creil/Verneuil, mais ils ont du juger que les élus UMP de Verneuil, n’avaient selon eux pas les compétences ou l’image. Alors, sans doute, sur ordre d’Eric Woerth, le Maire de Verneuil sert de rabatteur de voix (le tract). Quel manque de respect pour Verneuil et son maire. Ils sont fâchés avec la mixité communale mais aussi avec les chiffres ou alors ils mentent, tout comme les violets :
- La capacité de remboursement est de 5 ans 8 mois, le seuil jugé élevé par Bercy est 12 ans
- Le coût de la dette a baissé de 37% depuis 2004
- Les emprunts servent à répondre aux besoins de la population et à préparer l’avenir. Si les investissements ont progressé de 55% c’est pour combler le retard pris sous l’ère Mancel dans l’entretien des routes, des collèges, des foyers d’accueils pour personnes âgées et personnes handicapées
Investir c’est aussi développer l’emploi local : 70% des marchés ont été passés avec des entreprises isariennes.

La majorité départementale comme celle de Creil, n’a pas augmenté les impôts depuis 2009. Demandez-leur, si Beauvais, Compiègne et la CCPOH en ont fait de même en 2015. Au département comme à Creil, nous avons voté notre budget, avant les élections.

- Reste les violets, comme pour les municipales : programme épais et glacé digne du catalogue de la Redoute. Mais je redoute sa mise en œuvre, là je me fais peur. Il ne pourra pas être mis en œuvre, car ils n’ont de Tickets amis que dans 5 cantons. Ce sont les seuls à savoir avant l’élection qu’ils n’auront pas la majorité. Donc avec qui vont-ils gouverner ? La droite ou la gauche ? ou seront-ils spectateurs s’ils sont élus et ça ce n’est pas fait.
Attardons nous un court moment sur leurs écrits. Un catalogue disais-je mais c’est plus du « y’a qu’à faut qu’on » car ils terminent (même si c’est un mensonge) sur leur vision de l’état des finances : elles sont, selon eux, en souffrance, mais alors comment financer les 16 pages de propositions démagogiques ? Non leur seul projet c’est abattre Villemain, comme le seigneur des Rochers veut abattre Yves Rome.
Alors ils parlent de cumul. Ils confondent pour Villemain, Mandats, Non Mandat et Fonction mais s’apercevant de leur étourderie ils ne s’imposent à eux même que le cumul de mandats exécutifs. Alors je vais vous confier un scoop : la loi interdit aux Maires de certaines communes dont Creil de cumuler les mandats exécutifs. Ils enfoncent des portes grandes ouvertes. Ils n’ont pas perdu leurs mauvaises manières des municipales basées sur les intimidations, le mensonge, le dénigrement, l’intox.

Nous devons continuer notre chemin, notre campagne comme on dit en sport « continuons à jouer notre jeu ». Seuls les électeurs, les habitants de notre canton sont à prendre avec sérieux. Pendant tout le mandat qui s’achève aussi bien à Verneuil avec Michel Delmas, à Creil Nord avec Gérard Weyn et à Creil sud avec moi-même, nous avons écouté, nous avons apporté des solutions pas à tous leurs problèmes mais nous avons fait le maximum, comme vous avez réalisé le maximum au cours de cette campagne qui fut brève et intense. Vous avez été présents sur tous les fronts : collage, tractage, boitage, porte à porte, réunions publiques, de réseau, d’appartement, mise sous enveloppes et j’en oublie. Vous avez été présents sur Verneuil et Creil, sur les marchés, dans les rues, les escaliers, à la gare, devant les écoles, les grands commerces, du lundi au dimanche.

Avec mes 3 colistiers Dominique, Bineta et Adnane, nous vous devons des félicitations et des mercis. MERCI et BRAVO.

Nous vous demandons encore un effort bien que la campagne officielle se termine ce soir. Il reste demain et dimanche, vous pouvez encore par la force de vos arguments convaincre, gagner encore quelques voix.
Au moment du décompte, chaque voix va compter. Notre objectif c’est d’arriver en tête au premier tour et de gagner au second.
Avec vous, nous savons pouvoir relever ce défi.
Notre avenir, l’avenir des Isariens est trop importante pour laisser notre département entre les mains d’arrivistes, d’envieux ou d’aventuriers.
Seule la majorité départementale de gauche peut faire encore progresser le département.
Seule une majorité regroupée autour d’Yves Rome peut prolonger l’avance prise par l’Oise.
Alors Chers Amis,
Stop ou Encore?

Je le dis, vous le dites, nous disons ENCORE!"

* Seul le prononcé fait foi.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
J'ai oublié de remercier tous les ex socialistes qui ont cru que l'herbe était plus verte chez un autre. Ils ont oublié la couleuvre
Lundi 24 Avril - 00:05
Ce soir une image à partager: quand on tombe la question n'est pas jusqu'où mais comment rebondir. Le PS doit se LA poser des demain
Dimanche 23 Avril - 23:59
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14





Recherche