Accueil
Envoyer à un ami

Discours du 14 juillet 2017



Je vous prie de trouver ci-dessous mon discours lors de la cérémonie du 14 juillet 2017* :

Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les représentants des associations,
Mes chers concitoyens,

Si je prends la parole aujourd’hui, et comme tous les 14 juillet auxquelles j’ai participé depuis le début de mon mandat de Maire de Creil, c’est pour accomplir mon devoir, la dette morale qui nous incombe à tous de transmettre le prix qu’a couté notre liberté, la signification des valeurs de la république et la nécessité de les protéger.
Mais avant cela, je pense qu’il est judicieux de faire un rapide rappel sur les origines de cet évènement : Nous commémorons la prise de la Bastille de 1789 et la fête de la fédération, qui s’est déroulée un an plus tard, à paris, sur le Champ de Mars, fondement de notre République et plus généralement, nous fêtons la cohésion nationale et l’unité qui permet à l’Homme de s’élever au-dessus de sa condition.

Souvenons-nous de celles et ceux qui ramenèrent le roi à Versailles, qui ont pris la Bastille, qui ont célébré la Fête de la Fédération, souvenons-nous des soldats de l’an II qui sauvèrent la République. Ils avaient ce « sang impur » chanté par la Marseillaise. Certains diraient d’eux qu’ils étaient « des gens qui ne sont rien. »

Car ce n’était pas qu’une simple révolte, c’était le rassemblement autour de quelque chose de bien éloigné de la haine ou de la rancœur. C’était l’union pour la justice et l’intérêt de tout un peuple, la justice de revendiquer les droits naturels et imprescriptibles de liberté, respect, sécurité et résistance que l’on peut retrouver dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, cette constitution écrite à l’encre du sang de celles et ceux qui, au prix de leurs vie, se sont soulevés et l’intérêt pour tous d’être fraternels et égaux pour que nous puissions vivre en société dans l’harmonie essentielle à l’épanouissement général.
C’est pour ces raisons que nous nous devons d’être unis autour de notre Pays, de notre République et ses valeurs, de nos institutions, de notre armée et de nos drapeaux Français et Européen.

Autant la division nous fait stagner dans un climat assombris par le conflit, autant l’union nous élève et dépasse nos limites personnelles.
Ces conflits qui nous divisent sont calomnieux et n’ont pour but que l’intérêt personnel de quelques-uns. Prenez- garde à ce poison et à ceux qui le déverse. Léon Blum nous avait prévenu « Une fois versé, il continue d’agir quoiqu’on fasse dans le cerveau des indifférents. On juge superflu de vérifier, de contrôler, en dépit de l’absurdité parfois criante. On écoute et on répète sans se rendre compte que la curiosité et le bavardage touchent de bien prés à la médisance, que la médisance touche de bien prés à la calomnie et que celui qui publie ainsi la calomnie devient un complice du calomniateur. »
Cela fait 228 ans que notre peuple s’est libéré du joug d’une société d’ordres et de privilèges. En 2017 prémunissons-nous de l’oligarchie qui nous guette.
N’étions-nous pas le pays de la révolution, le pays des lumières, le pays de l’humanisme et d’un pays qui résiste, qui s’indigne et qui n’a jamais cessé dans son histoire de marquer sa différence ?
Partout en France et encore plus à Creil qui trouve les racines de ses valeurs dans la République, ouvrons notre esprit, acceptons la différence et la richesse de celle-ci, devenons des acteurs du changement et cessons de nous baser sur des acquis, car aujourd’hui, ils sont en danger.
C’est là toute la nécessité de nous mettre au service supérieur de la Nation, à travers la respublica, la chose publique, celle qui concerne tous les Français.
Elle nous concerne tous mais seul les citoyens s’y intéressent, celles et ceux qui en la respectant la rendent belle et généreuse. La République fait cohabiter les différences, les cultures et les identités tout en prônant le sens de l’intérêt général dans un cadre qui nous garantit les droits qui nous sont si chers.

C’est parce que nous sommes Français que nous sommes libres ! Nous ne le répéterons jamais assez, oui, dans le fond nous sommes libres mais nous devons rester courageux pour ne pas galvauder nos droits. Comme le disait Périclès « Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » Le courage c’est de s’engager pour la nation et ses valeurs, le courage c’est d’accomplir ses devoirs de citoyens pour bénéficier de ses droits et le courage c’est de croire aux convictions qui nous lacèrent le ventre.

Aujourd’hui, au-delà de notre condition sociale, le courage c’est aussi de protéger notre environnement. Non seulement préserver nos acquis mais aussi notre terre. D’où l’impérieuse nécessité d’être et de préparer les citoyens engagés, conscients et éclairés de demain.
Merci pour votre attention.


* Seul le prononcé fait foi.


Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Discours du 14 juillet 2017: Je vous prie de trouver ci-dessous mon discours lors de la... https://t.co/vL50bCc7pK https://t.co/Md8AXj0SQV
Jeudi 20 Juillet - 08:59
Intervention de fin d'année 2016-2017: je vous prie de trouver ci-dessous mon... https://t.co/6VX90kYRmX https://t.co/3K2J4wKkjP
Mardi 18 Juillet - 15:32
Résultats du premier tour des élections législatives: Le premier tour des législatives a... https://t.co/tJipUWEIYQ https://t.co/kXS20rgWQ6
Mercredi 14 Juin - 16:37
Quand nous disions que la loi Macron defavorisait les salariés, nous avions raison dixit Thomas Hollande défenseur des salariés TATi
Dimanche 14 Mai - 06:48
Première promesse non tenue ce jour à 12h30 Macron devait publier les 577 noms pour les législatives..... On attend encore......
Jeudi 11 Mai - 14:55





Recherche