Accueil
Envoyer à un ami

Discours de lancement de la saison culturelle 2009



Discours de lancement de la saison culturelle 2009
Mesdames et messieurs,

Si nous sommes réunis ce soir dans cette salle municipale de la Manufacture rénovée, c’est que nous partageons une conviction : la conviction de l’impérieuse exigence du partage de culture dans le monde en général et dans notre ville en particulier.

Et je dis bien « partage de culture », car le plus beau chef d’œuvre artistique n’existe que par le regard que nous, humains, portons sur lui, par les sentiments qu’il provoque et l’émotion qu’il crée en chacun d’entre nous. Pourtant si ces émotions existent en nous, elles ne sont vraiment abouties que si nous les transmettons, les diffusons et les partageons.
C’est donc bien ce partage qui fait de nous des Hommes car sans culture à partager il n’y a pas d’humanité.

Mais alors me direz-vous, quelle culture ?

Une culture solitaire, élitiste, poussiéreuse, renfermée sur elle-même, réservée à des esthètes avertis et à des conversations de cocktail.
Celle là nous n’en voulons pas et nous la laissons à ceux qui vivent tournés uniquement vers leur passé et restent engoncés dans leurs certitudes car pour nous, Creillois, le passé ne vaut que s’il permet de vivre le présent et de construire l’avenir.

La culture pour nous est celle du meilleur pour tous, une culture issue du monde entier, ambitieuse et accessible, ouverte et solidaire, intergénérationnelle et vivante, et je dis issue du monde entier à dessein car, où mieux qu’à Creil, la diversité culturelle peut-elle s’exprimer, avec les 70 nationalités qui composent notre tissu social.

Mes amis, c’est autour de cette culture là que je vous invite à nous réunir.

Paraphrasant Edouard Herriot, Jean Vilar a dit :
« La culture, ce n’est pas ce qui reste quand on a tout oublié mais au contraire ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. » Je fais mienne cette maxime.

Depuis votre arrivée vous avez pu découvrir concrètement, dans ce magnifique espace de la Faïencerie, ce que sera la saison culturelle 2009. Cet espace est le vôtre, vous y êtes tous les bienvenus mais nous avons une grande ambition pour ce lieu.

En 2010, une scène nationale ouvrira dans l’Oise qui sera la seconde de Picardie et nous nous battons, depuis plusieurs mois, pour que Creil soit choisie.

Quels sont nos atouts ?

Un équipement de qualité et aux normes, qui regroupe : une salle de théâtre et un plateau technique moderne la Faïencerie, une salle de grande capacité la Manufacture, la médiathèque Antoine Chanut, un salon d’exposition le Canneville et un restaurant le Flora. Nous n’avons pas attendu que le contrat de plan Etat/Région parle d’une deuxième scène nationale en Picardie pour investir dans la culture puisque c’est en 1993 que Creil a fait le pari de la culture, en se dotant d’un équipement que beaucoup nous envient, un équipement qui rayonne.

La Faïencerie n’est pas le seul lieu culturel de notre ville, la culture est partout chez elle, ici à Creil, présente déjà dans les quartiers avec la maison creilloise des associations et la grange à musique, l’espace Matisse, le conservatoire de musique et de danse, la salle des gardes et le musée. Elle le sera de plus en plus avec la salle L. Lebrun, l’équipement du moulin, l’usine Fichet, les ateliers de l’ENP Gournay, la maison de la faïence. Bien sûr tout cela ne se fera pas en quelques années mais cette énumération montre bien que Creil a un projet culturel construit qui vient de loin et qui emmènera notre ville plus loin encore et qu’elle a toujours continué à investir culturellement. Mais nous ne voulons pas enfermer la culture dans des équipements ou des établissements aussi prestigieux soient-ils.
Nous voulons aussi une culture hors les murs qui irrigue toute la ville.
Notre projet culturel vit ici à Creil comme un poisson dans l’eau, comme le montre le guide culture que vous découvrez aujourd’hui.

Une scène nationale à Creil, hébergée à la Faïencerie, s’inscrit dans un contexte territorial de coopération, intra et extra muros et s’appuie sur l’ensemble des structures citées plus haut, mais aussi le Palace, la salle Henri Salvador ou la Manékine.

Quant à nous, nous ne concevons pas la scène nationale comme étant un privilège accordé aux Creillois mais comme un engagement creillois au service du développement culturel départemental et régional.

Voilà ce que je dis, voilà la parole donnée de la 3ème ville de l’Oise à tous les Isariens et les Picards et vous pouvez compter sur moi pour me battre jusqu’au bout pour obtenir ce label de scène nationale, avec le conseil municipal et bien sûr l’ensemble des élus de notre agglomération.

Mais revenons à cette soirée et au programme culturel 2009/2010. Ce programme vient amplifier, mettre en résonance la programmation de la Faïencerie-Théâtre de Creil dont vous trouverez l’étendue des partenariats dans la plaquette ci-jointe. Outre les divers évènements que vous allez découvrir, nous vous convions à venir réfléchir, proposer, amender, enrichir et partager le projet culturel creillois, lors des Etats généraux de la culture.

Je vais conclure et laisser la parole à Gallia BASMAISON qui va vous présenter la méthodologie et le calendrier de ces Etats généraux.

Mais avant cela, je veux vous faire part d’une expérience récente. Nous étions il y a quelques jours avec la délégation de la ville, en Palestine. Nous avons rencontré à Bethléem et dans le camp palestinien de Kadourra des hommes, des femmes et des enfants qui vivent dans le dénuement le plus complet ; ils manquent de beaucoup de choses, ils n’ont pas de travail, leurs libertés sont restreintes puisque un autre Etat leur refuse ce droit élémentaire à disposer d’eux-mêmes. Eh bien, savez-vous ce qu’ils nous ont demandé : de l’argent ? Pas du tout, ils ont demandé des livres, des professeurs de musique et des plasticiens, des expositions partagées et de la coopération culturelle. Ils veulent apprendre le français et découvrir la culture française.

Ils ne demandaient que ce qui fait d’eux des hommes accomplis : le droit à la culture. Gardons au tréfonds de nous la richesse de ce message.

Je vous remercie de votre attention.



Jean- Claude VILLEMAIN

Maire de Creil
Conseiller général de l’Oise


Derniers tweets
J'ai oublié de remercier tous les ex socialistes qui ont cru que l'herbe était plus verte chez un autre. Ils ont oublié la couleuvre
Lundi 24 Avril - 00:05
Ce soir une image à partager: quand on tombe la question n'est pas jusqu'où mais comment rebondir. Le PS doit se LA poser des demain
Dimanche 23 Avril - 23:59
RT @AlexisBachelay: Nous étions 20000 pour porter #NotreRepublique ce soir à Paris. Un beau moment autour de notre candidat #BenoitHamon! D…
Mercredi 19 Avril - 21:55
RT @benoithamon: Je me battrai pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, parce que je me bats pour la République et que rien ne m’arrêtera…
Mercredi 19 Avril - 21:54
RT @benoithamon: À vous de décider, de choisir non pas un nom sur un bulletin dimanche, mais quelle société, quel peuple vous voulez être !…
Mercredi 19 Avril - 21:53
Après Macron,le Ch'on et Le Pen pris en flagrant délire de reniement sur l'Europe même Schuhman et Delors s'en etranglent
Mercredi 19 Avril - 21:14





Recherche