Accueil
Envoyer à un ami

Discours : colloque autour des 10 ans d'Interm'aide



Madame la présidente,
Mesdames et messieurs,

Je veux tout d’abord vous remercier de m’avoir demandé d’ouvrir ce colloque organisé par INTERM'AIDE sur la médiation sociale et culturelle et notamment l’émergence de nouvelles pratiques dans ce domaine.
Je vais tout d’abord vous souhaiter un excellent anniversaire puisque vous soufflez cette année je crois les dix bougies de la structure creilloise d’INTERM'AIDE et cette dizaine est pour vous je pense l’occasion d’un bilan.

Le maire que je suis devenu, fut aussi dans une vie antérieure maire-adjoint chargé du social et j’ai été jusqu’à l’année dernière vice-président chargé de ce dossier au conseil général. C’est donc parce que je connais concrètement le travail que vous accomplissez que je vais pouvoir vous dire tout le bien … que j’en pense.
C’est pourquoi, je veux vous dire que vous avez mon complet soutien dans la démarche que vous engagez pour faire reconnaitre votre métier, ses contraintes et vos compétences, en particulier au niveau de l’Etat.

Je comprends aussi que vous vous interrogiez sur la pérennité financière de votre structure. Vous n’êtes hélas pas les seuls à vous poser des questions sur ce sujet puisque nos collectivités locales sont elles aussi très inquiètes alors même que la suppression de la taxe professionnelle qui représente 1/3 de nos rentrées fiscales à Creil, nous laisse sans lisibilité sur notre avenir.

Mais revenons à vous et à votre bilan décennal. Il est bon et selon moi pour 3 raisons majeures.

D’abord parce que vous avez su prendre en compte la dimension culturelle de la médiation sociale.

Nous français qui sommes les champions de la règlementation et qui légiférons à tout va, nous nous imaginons parfois que, caché derrière notre vieil adage « nul n’est censé ignorer la loi », tout le monde maitrise parfaitement nos lois et nos textes. Nous nous savons bien que cela est faux et que cette médiation ne peut se faire que si elle prend justement en compte ce volet culturel de nos interlocuteurs.
Qui mieux qu’un creillois peut le comprendre avec les 70 nationalités qui composent la richesse de notre tissu social ?

Ensuite parce qu’au-delà d’une simple démarche d’assistance, votre objectif est à terme l’autonomie des publics qui viennent à votre rencontre. En effet, soutien ne veut pas dire assistanat permanent et au-delà « d’aider à faire » vous voulez, à juste titre, « aider à comprendre » pour que vos publics s’insèrent plus avant, dans notre tissu social et y retrouvent leur juste place.

Enfin, parce que, vous avez su vous saisir des nouveaux enjeux de territoire en étendant votre action au delà des frontières de la ville et vous replacer dans une nouvelle dimension urbaine, dans l’ensemble de l’agglomération creilloise. Nos strictes limites communales n’ont, en effet, plus beaucoup de sens en terme de solidarité à l’heure d’une mobilité croissante des populations.

Voilà, comme je le disais tout à l’heure, les raisons de votre réussite, mais je ne prétends pas être exhaustif et je suis sur que Madame Godart complètera judicieusement ma liste.

Je voudrais Madame la présidente, avant de conclure, remercier et féliciter toutes celles et tous ceux qui travaillent avec vous, chaque jour, bénévolement ou comme permanents.
Nous savons que leur tache est difficile et que les publics rencontrés sont de plus en plus fragiles et difficiles, notamment sur l’aspect psychiatrique.
La bonne volonté est souvent mise à l’épreuve par la rudesse des contacts quelquefois inhumains.

Vous pouvez, toutes et tous, être fiers de votre travail.
Les Creillois et les Isariens que vous soutenez vous en sont reconnaissants et moi aussi.

Je vous remercie de votre attention


Derniers tweets
La "Le Pen" est "anti-systeme' mais elle tambouille bien les vieilles recettes du systeme. Pour Dupont la joie c'est le plat de lentilles
Vendredi 28 Avril - 23:06
À lire https://t.co/sQgHkzIegH
Vendredi 28 Avril - 16:57
Devinez qui a été apercu ce jour sur le forum des métiers à Creil? 2 indices il est resté très peu de temps et il a fait le tour tout seul
Jeudi 27 Avril - 19:01
À faire comme moi à utiliser le bulletin Macron dans 13 jours comme je l'ai fait en 2002 pour J Chirac
Mardi 25 Avril - 15:15
Parce que la situation et l'avenir de la République prévalent sur tout autre sentiment voire ressentiment j'appelle Les Creillois à 1/2
Mardi 25 Avril - 15:13
Hommage national dans la cour de l'hôtel de ville de Creil. La délégation de Dakhla que je recevait a tenu à y participer merci
Mardi 25 Avril - 11:12





Recherche